06 février 2011

Grimes Partie 8 (La disparition) chapitre 5

Enregistrement numéro 17 : Le cimetière-clown.

Cette nuit, il fallait traverser presque toute la Kapitale pour atteindre le cimetière-clown. Avec nos sacs à dos, notre marche était fortement ralentie. Plusieurs fois, il a fallu nous cacher pendant qu’une patrouille passait. On peut dire que nous avons eu beaucoup de chance.

Heureusement, Guillaume, étant déjà allé au cimetière pour assouvir sa curiosité, connaissait le parcours. Il connaît très bien la Kapitale en règle générale. Ma vie passée dans l’Entraille ne m’a pas donné un très bon sens de l’orientation.

Au bout de quatre heures et demie de marche, nous sommes arrivés devant une grande muraille bariolée. La grande grille, bariolée elle aussi, est l’exacte réplique de celle de Dirus. Bien moins entretenue, bien sûr. Le jour commençant à se lever, nous n’avons pas prolongé davantage notre observation et avons commencé à faire le tour de la Grande Muraille.

Le cimetière-clown se trouve dans un quartier dévasté.

Guillaume m’a expliqué que ce quartier a accueilli tous les « aliénés » et « marginaux » de la Kapitale. Tous les homosexuels répertoriés ont notamment terminé leur vie ici. Le Gouvernement aurait contaminé l’eau potable pour empoisonner toutes ces personnes gênantes. Ils seraient tous morts en quelques semaines sans comprendre d’où venait leur mal. Radio Nationale a aussitôt annoncé qu’ils avaient été touchés par la main de Daïmon qui aurait voulu, par ce geste, condamner ces nuisibles pervertis de luxure.

Cela doit faire entre dix et quinze années que le quartier n’est plus habité. Tout le monde a dû oublier la présence du cimetière. C’est sans doute une chance pour nous. On ne viendra pas nous chercher ici. Par contre je suis de plus en plus méfiant à l’égard de Guillaume. Il sait vraiment trop de choses pour un gardien de square. Il faut que j’essaie de savoir ce qu’il faisait avant.

En faisant le tour de la muraille, nous avons trouvé un endroit où le mur était moins haut, suite à une chute de pierres. Nous sommes arrivés dans un véritable village constitué d’un grand nombre de chapelles. Toutes peintes de fresques grandioses. Nous nous sommes couchés très vite. Au réveil, nous fouillerons chacune de ces chapelles.

Fin de l’enregistrement.

Posté par lerireduserpent à 10:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Grimes Partie 8 (La disparition) chapitre 5

Nouveau commentaire