29 juin 2012

Un membre de la famille du Serpent qui Rigole sort un livre. Vous savez quoi faire ? ...

thérèse

Thérèse André-Abdelaziz

Présente

  Moi, Julienne David,

Corsaire nantaise jamais soumise

 

Roman historique

 

Editions EX AEQUO

Collection  Hors d’elles 

6, rue des Sybilles

88370 Plombières les bains

http://www.editions-exaequo.fr

www.exaequoblog.fr

© couverture Lydie Itasse/Hubelywebconcept

© illustrations intérieures de Thérèse André-Abdelaziz

 Ni biographie, ni roman de cape et d’épée, ce récit ne prétend aucunement raconter l’histoire véridique de Julienne David mais, m’appuyant sur des faits relatés, dates historiques, actes de naissance, de décès, extrait du bordereau de recensement du 3ème canton de la ville de Nantes en 1841, j’ai réinventé l’existence tumultueuse de cette corsaire nantaise. Ce récit s’articule autour des manques, des silences et des interrogations, mêlant histoire et fiction. L’écriture est née de tout cela. Au plus serré. Thérèse André-Abdelaziz

« Les bons romanciers écrivent dans les blancs de l’histoire. » (François Busnel, l’Express)

 J’ai été particulièrement captivée par le destin de cette femme haute en couleurs, qui malgré son époque a su se forger un passage dans le monde des hommes au fil de son épée et de sa volonté. Le reniement de sa féminité est une invite à se pencher sur le destin des femmes dans les sociétés d’hommes… Mais là ne s’est pas arrêté le talent de Thérèse André-Abdelaziz qui nous emmène dans une magnifique balade, poignante de réalisme, mais d’où la poésie et la violence des émotions n’est jamais absente. En voici l’expression dans ce court extrait :

 « Ta peau que Guillaume a trouvée si douce, mais qui est recouverte de scarifications, l’aimerait-il encore ? Ah, soupires-tu, s’ensevelir au moins une fois jusqu’au vertige dans cette tiédeur pour oublier le faible renflement de tes mamelles, dont les pointes encore sensibles sont en train de devenir grises avant d’être incolores. Oublier ce bas-ventre désert que tu fouilles encore certaines nuits à grands coups jusqu’à hurler d’impuissance. »

Laurence Schwalm – Editeur

Posté par lerireduserpent à 13:18 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Commentaires sur Un membre de la famille du Serpent qui Rigole sort un livre. Vous savez quoi faire ? ...

    précisions

    Merci pour l'annonce.
    Je tiens à préciser que cet ouvrage est le fruit de 4 ans de travail en amont (recherches persos de documents, lectures de plus d'une vingtaine d'ouvrages -prises de notes car ne pouvant être empruntés- sites internet sans relâche.
    Cette femme étant d'origine modeste, ne sachant ni lire ni écrire, a laissé peu de traces. De plus les descendants de corsaires se souciaient peu de noter les faits et gestes de leurs ascendants !Les négociants et armateurs, quand ils cessaient leurs affaires,comme il était d'usage, après le règlement définitif des comptes, détruisaient registres et dossiers relatifs aux opérations commerciales de la maison, ce qui rend très difficile les notes historiques sur nos comptoirs de commerce (à Nantes du moins)
    En 1896, ds son livre sur les corsaires, pirates etc de Nantes, Stéphane de la Nicollière Teijeiro, qui fut archiviste municipale à partir de 1871, note :"Il n'existe au ministère de la Marine aucune documentation sur les corsaires".

    J'ai donc travaillé avec qq morceaux de "puzzle" avec les manques, les silences et les interrogations.
    Je pourrai parler longtemps de ce travail, de cette gestation puisque j'eus la permission, par un responsable de la gestion immobilière de la Ville de Nantes, début août 2008, de pouvoir pénétrer dans un appt semblable à celui qu'occupait Julienne David à la fin de sa vie. J'y vis non loin et je l'ignorais.
    Vous avez dit hasard ou bizarre ?


    "puzzle"...

    Posté par Thérèse André-Ab, 29 juin 2012 à 15:34 | | Répondre
Nouveau commentaire